Outil indispensable à tous ceux qui travaillent ou veulent travailler dans le numérique, le serveur et son utilité ne sont pourtant pas encore bien connus de tous les utilisateurs. Si vous comptez lancer votre société de service numérique, une entreprise de communication digitale ou tout simplement un site web, il est temps pour vous d’en apprendre un peu plus sur les serveurs. Quand on crée un site web, il faut que celui-ci soit hébergé sur un serveur, un équipement informatique où seront stockées toutes vos données et qui rendra ces données accessibles pour tous ceux qui visitent votre site. Le serveur doit donc rester actif 24h/24 pour permettre aux utilisateurs d’avoir accès à leurs données en permanence. La plupart des entreprises hébergent leurs sites chez une entreprise spécialisée appelé hébergeur. Les hébergeurs disposent de différentes sortes de serveurs entre lesquels leurs clients peuvent choisir mais les plus connus sont les serveurs mutualisés et les serveurs dédiés.

Les différences entre un serveur mutualisé et un serveur dédié

De nombreux particuliers et entreprises optent le plus souvent pour un serveur mutualisé, notamment à cause de son prix nettement plus avantageux. Toutefois, un serveur mutualisé est un serveur partagé avec d’autres utilisateurs. Les ressources seront donc limitées et tous les sites hébergés sur ce serveur partageront aussi la même adresse IP. Si par exemple, l’un des sites est mis sur la liste noire d’un logiciel antivirus, tous les autres subiront le même sort. Le serveur dédié quant à lui est réservé à un seul client et il est libre de s’en servir comme il le souhaite. Il dispose de toutes les ressources du serveur et les risques de cyber-attaques sont moindres. Le seul inconvénient est son prix assez élevé par rapport au serveur mutualisé. Les plus grandes entreprises numériques optent aujourd’hui pour la mise en place d’un data center Europe où leurs serveurs seront plus accessibles et plus sécurisés.